COGIT News

Journées de la Recherche 2017

Les chercheurs du COGIT ont participés aux journées de la recherche de l'IGN, les présentations sont en ligne ici !

Soutenance d'HDR - Sidonie Christophe

- Sidonie Christophe soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur le thème

Personnalisation des représentations cartographiques en géovisualisation : couleurs et styles


le lundi 30 Janvier 2017, à 9h30, dans la salle K024 de l'IGN (Saint Mandé). Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

Résumé La personnalisation implique de maîtriser à la fois les connaissances et processus en jeu dans la conception, la perception et les usages des représentations cartographiques. L'enjeu de ces recherches, centrées sur la couleur et le style, a été de proposer des méthodes pour aider les utilisateurs à explorer des espaces de paramètres graphiques, afin de concevoir des représentations (carto)graphiques variées. Je présenterai les travaux de recherche que j'ai menés et encadrés sur ce sujet.

Composition du jury

Bénédicte Bucher (examinatrice, IGN),
Paule-Annick Davoine (examinatrice, Grenoble INP)
Elmar Eisemann (examinateur, TU Delft)
Sara I. Fabrikant (examinatrice, Université de Zürich)
Christophe Hurter (rapporteur, ENAC)
Didier Josselin (rapporteur, Université d'Avignon)
Anne Ruas (examinatrice, IFSTTAR)
Cyril de Runz (rapporteur, IUT Reims).

Leçon inaugurale de l'atelier "Cartes sensibles"

L'atelier "Cartes sensibles" se déroulera de janvier à juin 2017.
La première séance consacrée à des exposés de différents intervenants a lieu demain à l'EHESS de 16h à19h, et sera suivie d'un pot. Toutes les informations sont ici

Soutenance d'HDR - Julien Perret

- Julien Perret soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur le thème

Des données spatio-temporelles aux dynamiques urbaines


le lundi 12 décembre 2016, à 13h, dans la salle Picard de l’École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG). Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès (ATTENTION entrée seulement par le boulevard Copernic).

Résumé La ville est un système complexe façonné par des dynamiques opérant à des échelles différentes. En tant que chercheur en sciences de l'information géographique travaillant dans l'interdisciplinarité, je travaille en collaboration avec des spécialistes du transport, des géographes, des urbanistes, des historiens, des démographes, et des physiciens, afin de proposer de meilleurs outils, modèles et données pour l'étude multi-échelle des dynamiques urbaines. Je présente mes contributions dans un ordre correspondant à l'échelle spatiale, de la plus large à la plus fine : la très grande échelle pour les questions liées à la mobilité, la grande échelle pour celles liées à l'urbanisme et la petite échelle pour les questions liées à l'évolution du territoire dans le temps long.
Pour chaque partie, je vais m'attacher à proposer un cheminement commun : tout d'abord la question des sources d'information, des connaissances manipulées, leur représentation, leur stockage ; ensuite, la question de l'analyse de ces données, de leur enrichissement, de leur croisement ; enfin, l'interaction avec ces données et leur visualisation, interprétation, validation, et correction par des utilisateurs.

Composition du jury

Anne Bretagnolle, Professeur, Université Paris 1, Rapporteur,
Christophe Claramunt, Professeur, École Navale, Examinateur,
Thomas Devogele, Professeur, Université, François-Rabelais de Tours, Rapporteur,
Maurizio Gribaudi, Directeur d'Études, Examinateur,
Sébastien Mustière, Ingénieur des Travaux Géographiques et Cartographiques de l'État (HDR), IGN, Examinateur,
Jean-Pierre Nadal, Directeur de Recherche, CNRS & Directeur d'Études, EHESS, Rapporteur,
Nicolas Paparoditis, Directeur de Recherche, IGN, Examinateur,
Christiane Weber, Directrice de Recherche, CNRS, Examinatrice.

Soutenance de thèse - Jérémie Ory

-Jérémie Ory, doctorant à l’IGN, au sein du LaSTIG, équipe COGIT, a le plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse en « Sciences et technologies de l'information géographique » (Ecole Doctorale MSTIC de l’Université Paris-Est) sur le sujet :

Connaissances pour la conception et la perception de styles topographiques.

La soutenance aura lieu le vendredi 2 décembre 2016 à 10h00 à l’ENSG (École Nationale des Sciences Géographiques), 6-8 Avenue Blaise Pascal, 77420 Champs-sur-Marne, en amphithéâtre Picard. Vous trouverez un plan d’accès ici : plan d'accès (ATTENTION entrée seulement par le boulevard Copernic). La soutenance est publique, le nombre de place dans amphithéâtre étant limité, merci de prévenir de le doctorant si vous comptez y assister.

Résumé La conception de cartes topographiques de référence est aujourd’hui caractérisée par une multiplication des données géographiques et des services de conception cartographiques de plus en plus distribués. Dans ce contexte, il est nécessaire d’enrichir les connaissances existantes sur la rédaction cartographique afin de préserver la qualité des cartes produites, i.e. qu’elles soient lisibles et efficaces. Nous faisons l’hypothèse que le style topographique facilite la lisibilité et l’efficacité d’une carte grâce à des codes et repères visuels connus des utilisateurs. Nous nous sommes fixés comme objectif de formaliser la notion de style topographique en tant que famille cartographique regroupant des signes graphiques reconnus des utilisateurs afin de pouvoir l’utiliser pour produire de nouvelles cartes topographiques.
Dans ce travail de thèse, nous proposons un modèle conceptuel intégrant les concepts clés de signature visuelle et de famille cartographique. Nous validons et instancions ce modèle à travers la mise en place d’entretiens auprès d’experts cartographes et le déploiement de deux expérimentations auprès d’utilisateurs permettant d’étudier les familles cartographiques IGN et Swisstopo. Les résultats obtenus permettent de caractériser les signatures visuelles de chacune de ces deux familles cartographiques. À l’aide de la caractérisation des signatures visuelles de ces deux styles topographiques typiques (IGN-France et Swisstopo), nous proposons des recommandations qui permettraient de produire de nouvelles cartes topographiques pour les deux cas d’application suivants : (1) produire de nouvelles cartes topographiques appartenant au même style topographique, (2) produire de nouvelles cartes topographiques à la frontière entre deux pays / agences nationales de cartographie.

Composition du jury
Paule-Annick Davoine, MCF HDR, UMR 5217 - Laboratoire d'Informatique de Grenoble, rapporteur
Didier Josselin, DR, UMR 7300 ESPACE, Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, rapporteur
Thierry Joliveau, Pr, UMR Environnement, Ville et Société - Université Jean Monnet St Etienne, examinateur
Laurent Jégou, MCF, UMR LISST-Cieu - Université de Toulouse Jean-Jaurès, examinateur
Bénédicte Bucher, DR, IGN/LaSTIG/COGIT, directrice de thèse
Sara Fabrikant, Pr, Laboratoire GIVA - Université de Zürich, directrice de thèse
Sidonie Christophe, CR, IGN/LaSTIG/COGIT, encadrante

Soutenance de thèse - Adrien Maudet

- Adrien Maudet, doctorant de l’IGN (équipes COGIT), vous invite à la soutenance de sa thèse intitulée :

Interactions multi-niveaux dans un modèle de généralisation cartographique.
Le modèle DIOGEN.


La soutenance aura lieu le jeudi le 10 novembre 2016 à 15h dans la salle Mercator de l’Ecole National des Sciences Géographiques (entrée par le 12 boulevard Copernic, Cité Descartes - Champs-sur-Marne, 77455 Marne la Vallée). Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès (ATTENTION entrée seulement par le boulevard Copernic).

Résumé Les cartes représentent l'information géographique d'une zone donnée de manière d'autant plus simplifiée que l'échelle de la carte est petite. Le procédé de simplification, appelé généralisation cartographique, est soumis au respect de contraintes de lisibilité, d'adéquation de la représentation avec le niveau d'abstraction souhaité et de cohérence avec la réalité. La volonté d'automatiser le processus de création de cartes à partir de bases de données géographiques, a conduit à la création d'algorithmes permettant d'effectuer cette simplification objet par objet. Néanmoins, les choix des algorithmes, tout comme leur paramétrage, sont autant influencés par l'objet sur lequel ils s'appliquent que par les autres objets en relation (e.g. bâtiment à proximité d'un autre, route parallèle à un alignement de bâtiments). Ce constat a motivé l'utilisation de modèles multi-agents pour la généralisation automatisée de cartes. Le principe de ces modèles multi-agents repose sur la modélisation des objets (e.g. bâtiment, tronçon de route, îlot urbain) sous forme d'agents qui cherchent à se généraliser de façon à satisfaire leurs contraintes. Plusieurs modèles multi-agents ont été proposés, chacun ayant une approche différente des interactions entre niveaux. Ici, nous entendons par niveau, par exemple, la distinction entre les agents individuels comme un bâtiment, des agents représentant un groupe d’autres agents, comme un îlot urbain composé des routes l’entourant et des bâtiments inclus dans l’îlot.
Nous étudions l'unification de ces modèles en nous appuyant sur le paradigme multi-niveaux PADAWAN, afin de faciliter les interactions entre agents de niveaux différents. Nous proposons ainsi le modèle DIOGEN, adaptant les principes d’interaction entre agents de niveaux différents à la généralisation cartographique guidée par des contraintes, ce qui a permis d’unifier les précédents modèles AGENT, CartACom et GAEL, tout en disposant de nouvelles capacités prometteuses. Nous avons évalué notre proposition sur un ensemble de cas d’étude. Parmi ces cas, nous nous sommes penchés sur la généralisation de carte de randonnée, où les itinéraires sont symbolisés individuellement avec des symboles différents, à la manière des plans de bus. La présence de plusieurs symboles d’itinéraires sur une même route support amène des problèmes de généralisation particuliers, comme le choix du positionnement des itinéraires de part et d’autre de la route, ou les implications pour les autres objets de la carte (e.g. points d’intérêts, bâtiments) se retrouvant sous le symbole de l’itinéraire, problèmes que nous essayons de résoudre en nous appuyant sur notre proposition de représentation formelle multi-niveaux. Ce travail nous a ensuite conduits à identifier des comportements multi-niveaux récurrents. Nous les avons exprimés de façon générique sous forme de patterns d’analyse, affranchies des spécificités de la généralisation cartographique, et de la résolution de problèmes contraints.

Composition du jury
Pr. Vincent Chevrier – Université de Lorraine – rapporteur
Dr. Cécile Duchêne – IGN – co-directrice
Pr. Bernard Moulin – Université Laval (Québec) – examinateur
Dr. Sébastien Picault – Université Lille 1 – co-directeur
Dr. Anne Ruas – IFSTTAR – examinatrice
Pr. Nicolas Sabouret – Univ. Paris-Sud – rapporteur
Dr. Guillaume Touya – IGN – encadrant.

Soutenance de thèse - Benoit Costes

- Benoit Costes, doctorant de l’IGN (équipes COGIT), a le plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse en « Sciences et technologies de l'information géographique » sur le sujet :

Vers la construction d'un référentiel géographique ancien: un modèle de graphe agrégé pour intégrer, qualifier et analyser des réseaux géohistoriques.


La soutenance aura lieu le vendredi 4 novembre 2016 à 14h00 à l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière, IGN, salle Arago, 73 Avenue de Paris, Saint-Mandé (94), un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

Résumé Les historiens et archéologues ont efficacement mis à profit les travaux réalisés dans le domaine des SIG pour répondre à leurs propres problématiques. Pour l'historien, un Système d’Information Géographique est avant tout un outil de compréhension des phénomènes sociaux.
De nombreuses sources géohistoriques sont aujourd'hui mises à la disposition des chercheurs: plans anciens, bottins, etc. Le croisement de ces sources d'informations diverses et hétérogènes soulève de nombreuses questions autour des dynamiques urbaines.
Mais les données géohistoriques sont par nature imparfaites, et pour pouvoir être exploitées, elles doivent être spatialisées et qualifiées.
L'objectif de cette thèse est d'apporter une solution à ce verrou par la production de données anciennes de référence. En nous focalisant sur le réseau des rues de Paris entre la fin du XVIIIe et la fin du XIXe siècles, nous proposons plus précisément un modèle multi-représentations de données agrégées permettant, par confrontation d'observations homologues dans le temps, de créer de nouvelles connaissances sur les imperfections des données utilisées et de les corriger. Nous terminons par tester le rôle de référentiel géohistorique des données précédemment qualifiées et enrichies en spatialisant et intégrant dans le modèle de nouvelles données géohistoriques de types variés (sociales et spatiales), en proposant de nouvelles approches d'appariement et de géocodage.

Composition du jury
Anne Bretagnolle, Université Paris 1
Cyril de Runz, IUT de Reims-Châlons-Charleville
Roland Billen, Université de Liège
Jean-Paul Hubert, IFFSTAR
Henri Berestycki, EHESS
Benedicte Bucher, IGN, co-directrice de thèse
Maurizio Gribaudi, EHESS, co-directeur de thèse
Julien Perret, IGN, encadrant

Séminaire de Clôture du projet ANR Mapstyle

L'équipe du projet ANR MapStyle « Rendus stylisés en cartographie » a le plaisir de vous inviter à son séminaire de clôture, le Jeudi 29 Septembre 2016 de 14h à 18h, à partir de 13h30 à l’IGN en salle K0 (Saint-Mandé).

MapStyle est un projet collaboratif de recherche visant à s’inspirer de l’existant en informatique graphique et en sciences de l’information géographique, pour améliorer les possibilités de rendu en cartographie et en géo-visualisation. Le projet est mené en collaboration entre IGN, INRIA et IRIT.

L’objectif du projet est de fournir un modèle flexible de style afin d’aider les utilisateurs à concevoir des cartes adaptées à leurs usages. Concevoir de telles visualisations nécessite de pouvoir contrôler des méthodes de rendu expressives ou photo-réalistes, afin d’étendre les capacités de personnalisation en géo-visualisation.

Programme prévisionnel :

  • 14h–14h30 : Introduction : enjeux et besoins en cartographie (Sidonie Christophe - IGN)
  • 14h30–15h : Intégration de méthodes de rendu expressifs et extension des standards de symbolisation (Bertrand Duménieu – IGN / David Vanderhaeghe - IRIT)
  • 15h–15h30 : Technique de rendu expressif pour la cartographie (David Vanderhaeghe – IRIT / Bertrand Duménieu – IGN)
  • 15h30–16h : Pause
  • 16h–16h30 : Synthèse programmable de textures vectorielles et application à la cartographie (Hugo Loi – ARK SAS / INRIA)
  • 16h30–17h : Co-visualisation de données géographiques : abstraction, photoréalisme et continuum (Charlotte Hoarau, Antoine Masse - IGN)
  • 17h–17h30 : Exploration de palettes de couleurs (Nicolas Mellado - IRIT)
  • 17h30–18h : Clôture.

Ce projet est financé par l’ANR (ANR-12-CORD-0025). Vous trouverez plus d’informations sur le projet ainsi que le programme détaillé de la journée sur notre site web : http://mapstyle.ign.fr

Inscription en ligne requise, à partir du lien suivant : https://goo.gl/forms/yOUYRXv6gIwE9fdh2

Soutenance d'HDR - Cécile Duchêne

- Cécile Duchêne soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur le thème

Automatisation de la généralisation cartographique
Relations et interactions, orchestration et approches multi-agents


le lundi 20 juin 2016, à 15h, dans la salle Mercator (aile Cassini 1er étage) de l’Ecole Nationale des Sciences Géographiques. Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès (ATTENTION entrée seulement par le boulevard Copernic).

! Le nombre de place dans la salle étant limité, merci de prévenir si vous souhaitez être présent, en envoyant un mail à l'adresse suivante : cecile.duchene(at)ign.fr

Résumé La généralisation cartographique est un processus qui consiste à simplifier l'information contenue dans un jeu de données géographique et à caricaturer la représentation des objets conservés, pour pouvoir les afficher de manière lisible à une échelle donnée sur papier ou à l’écran. L’automatisation de la généralisation cartographique, étudiée depuis plus de 30 ans dans la communauté scientifique, a d’abord eu pour but de réduire les coûts et délais de production des cartes topographiques comme celles produites par l’IGN, puis de permettre la réalisation automatique de cartes « à la demande » à partir de données topographiques ou autres, pour des besoins variés. Avec les applications web et mobiles, les données collaboratives et le mouvement open data, la carte est devenue un support de décision omniprésent et disposer de processus de généralisation automatiques performants est un enjeu important pour la production de cartes efficaces.
Les recherches que j’ai menées depuis 2004 dans la continuité de ma thèse portent essentiellement sur la généralisation automatique de données topographiques, notamment à l’aide d’approches multi-agents : les objets de la carte sont modélisées comme des entités autonomes (agents) qui agissent, guidés par des heuristiques, pour satisfaire des contraintes de lisibilité et de préservation de leurs caractéristiques et relations spatiales. Les questions étudiées concernent en particulier :

  • la modélisation et la prise en compte des relations dans un processus de généralisation ou de transformation de données géographiques,
  • la modélisation orientée agent, le multi-niveau et les types d’interactions associés dans un processus de généralisation,
  • l’orchestration d’un processus de généralisation orienté agent ou non,
  • la modélisation et la révision des connaissances guidant un processus de généralisation.

Composition du jury

Mme Bénédicte Bucher, Examinateur, Ingénieur en chef des Ponts, Eaux et Forêts, HDR, IGN
M. Thomas Devogele, Examinateur, Professeur des Universités, Université François-Rabelais de Tours
M. Philippe Mathieu, Examinateur, Professeur des Universités, Université Lille 1
M. Bernard Moulin, Rapporteur, Professeur, Université Laval (Québec)
Mme Anne Ruas, Examinateur, Ingénieur en chef des Ponts, Eaux et Forêts, HDR, IFSTTAR
M. Eric Saux, Rapporteur, Maître de Conférences, HDR, Ecole Navale
M. Robert Weibel, Rapporteur, Professeur, Université de Zürich (Suisse)

Exposition de cartes

Afin de promouvoir l'année internationale de la carte organisée par l'ACI et les Nations Unies, le COGIT organise en parallèle de la session poster des Journées de la Recherche une exposition de cartes produites par les chercheurs pour témoigner de leurs résultats de recherche . Voici la liste des cartes présentées :

Soutenance de thèse - Bertrand Dumenieu

- Bertrand Dumenieu, doctorant de l’EHESS et de l’IGN (équipes LaDeHis et COGIT), vous invite à la soutenance de sa thèse intitulée :

Un système d'information géographique pour le suivi d'objets historiques urbains à travers l'espace et le temps


La soutenance aura lieu le vendredi 4 décembre 2015 à 14h00 à l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière, IGN, salle Génot, 73 Avenue de Paris, Saint-Mandé (94), un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

Résumé de la thèse Les systèmes d'information géographiques (SIG) sont aujourd'hui fréquemment utilisés en sciences sociales et notamment en histoire pour leurs capacités de visualisation, de partage et de stockage de données historiques spatialisées. Ils ouvrent ainsi aux chercheurs en histoire des perspectives de croisement d'informations et d'analyse à grande échelle, non seulement de l'évolution de phénomènes spatialisés, mais aussi des interactions entre ces phénomènes et les transformations de l'espace. La représentation d'un espace en transformation au sein d'un SIG implique notamment la création et la manipulation de données spatio-temporelles.Créées à partir des sources d'informations sur l'espace ancien disponibles, celles-ci sont généralement hétérogènes et imparfaites. Les SIG existants ne permettent pas de modéliser et d'intégrer aisément des données hétérogènes et imparfaites au sein de bases de données spatio-temporelles.
Cette intégration est l'objectif de notre travail de thèse. Nous proposons une approche d'intégration de données géographiques hétérogènes et imparfaites sur l'espace urbain ancien au sein d'un modèle de données spatio-temporelles permettant l'analyse des transformations de cet espace. Ces données sont saisies à partir de plans topographiques anciens. Au travers de plusieurs étapes, allant de l'analyse des sources cartographiques utilisées à un processus semi-automatique d'intégration de données spatio-temporelles, nous proposons une approche générique permettant d'instancier une base de données spatio-temporelles à partir de cartes historiques. Celle-ci est finalement appliquée à la création d'une base de données sur le réseau des rues de Paris des XVIIIe et XIXe siècles à partir de plans topographiques de la capitale.

Composition du jury
M. Christophe Claramunt (Rapporteur), Professeur des Universités, École Navale
Mme. Sophie de Ruffray (Rapporteur), Professeur des Universités, Université de Rouen
M. Lorenz Hurni (Examinateur), Professeur, ETH Zürich
M. Jean-Pierre Nadal (Examinateur), Directeur de Recherches, CNRS & Directeur d'Études, EHESS
M. Cyril de Runz, (Invité), Maître de Conférences, IUT de Reims-Châlons-Charleville
M. Maurizio Gribaudi (Codirecteur de thèse), Directeur d'Études, EHESS
Mme. Anne Ruas (Codirectrice de thèse), ICPEF (HDR), IFSTTAR
M. Julien Perret (Encadrant), Chargé de Recherches, IGN

Workshop GIR’2015

L’atelier GIR’15 (9th Workshop on Geographic Information Retrieval), co-organisé par le laboratoire COGIT et l'IGN, en collaboration avec l’ACM SIGSPATIAL, se tiendra les 26 et 27 novembre à l’IGN. Le programme est à l’adresse suivante : http://www.geo.uzh.ch/~rsp/gir15/


Prix de thèses soutenues en 2014 d'Université Paris-Est

Mickaël Brasebin, lauréat du prix de thèse Descartes développement : « Les données géographiques 3D pour simuler l’impact de la réglementation urbaine sur la morphologie du bâti »

Le COGIT à la ISPRS Geospatial Week 2015

Cet évènement international co-organisé par le laboratoire COGIT, se déroule cette année à la Grande Motte. Il regroupe plusieurs conférences et workshops. Voici les articles présentés par les chercheurs du laboratoire :


ISSDQ (Spatial Data Quality)
Conference chair: Ana-Maria Olteanu-Raimond, Cartography and Geomatics Laboratory, IGN France
  • - Towards a Generic Method for Buildings-Parcels Vector Data Adjustement by Least Squares Conflation, par Yann Meneroux et Mickaël Brasebin
  • - Comparing Image-Based Methods For Assessing Visual Clutter In Generalized Maps, par Guillaume Touya, Blandine Decherf, Mayeul Lalanne et Marion Dumont
  • - Modelling the constraints of spatial environment in fauna movement simulations: comparison of a boundaries accurate function and a cost function, par Laurence Jolivet, Marianne Cohen et Anne Ruas
  • - VGI quality control, par Cidália Fonte, Lucy Bastin, Giles Foody, Tobias Kellenberger, Norman Kerle, Peter Mooney, Ana-Maria Olteanu-Raimond et Linda See

GeoVIS (Cognition & decision making with imagery and abstract maps)
Conference chairs : Sidonie Christophe, Cartography and Geomatics Laboratory, IGN France, Arzu Cöltekin, GIVA, Zürich University, Switzerland

ICC 2015, Rio de Janeiro,Brésil

Présentations du COGIT à la 27ème conférence cartographique internationale :

Soutenance de thèse - Charlotte Hoarau

- Charlotte Hoarau, doctorante à l'IGN, équipe COGIT, a le plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse de doctorat en Sciences et Technologies de l’Information Géographique de l’Université Paris-Est (Ecole Doctorale MSTIC) intitulée :

Représentations cartographiques intermédiaires Comment covisualiser une carte et une orthophotographie pour naviguer entre abstraction et réalisme ?


La soutenance aura lieu le jeudi 2 juillet 2015 à 14h à l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière, IGN, salle Génot, 73 Avenue de Paris, Saint-Mandé (94), un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

! La soutenance est publique. Afin de vous réserver le meilleur accueil, vous êtes invités à indiquer vos noms et prénoms si vous souhaiter assister à la soutenance, en envoyant un mail à l'adresse suivante : charlotte.hoarau(at)ign.fr

Résumé de la thèse Deux représentations du territoire sont majoritairement proposées pour être covisualisées de multiples façons (loupe, curseurs, vues asservies, etc.) : la carte topographique et l'orthophotographie. Ces deux représentations apportent une vision complémentaire du territoire : la carte topographique est l'archétype même de l'abstraction et l'orthophotographie renvoie une perception réaliste du territoire. Pour permettre à l'utilisateur de covisualiser ces deux types de représentations, nous préconisons de ne pas chercher un mélange graphique idéal mais plutôt de produire un continuum cartographique formé d'un ensemble continu de représentations intermédiaires mixant données topographiques et orthophotographie. Notre objectif est de permettre à l'utilisateur de choisir sa position entre les deux extrémités en contrôlant le degré de réalisme et d'abstraction tout au long du continuum.
Notre approche se fonde sur la nécessité d'adaptation locale de la symbolisation des données topographiques pour assurer la lisibilité de chaque représentation intermédiaire, la création de transitions graphiques pour établir une continuité entre ces représentations, et la synchronisation des symbolisations visant à garantir une homogénéité visuelle de ces représentations mixtes. Nous proposons une méthode de conception reposant sur la combinaison de briques de symbolisation élémentaires. Le premier type de brique consiste à interpoler les paramètres de symbolisation des normes OGC Styled Layer Descriptor/Symbology Encoding tels que la couleur, la transparence ou la texture (procédurale, naturelle, ou mixée) entre deux symbolisations données. Le second type de brique analyse le contexte graphique des objets à mettre en valeur afin de déterminer localement une symbolisation adaptée et lisible. Ces briques sont combinées pour chaque thème et coordonnées entre les différents thèmes. Nous émettons des préconisations de paramétrage de ces étapes de conception à partir des résultats de notre test utilisateur visant à estimer le degré de réalisme et d'abstraction des symbolisations cartographiques. Enfin, nous mettons en œuvre cette méthode de conception au sein de la plateforme de recherche GeOxygene sous la forme d'un outil permettant de naviguer dans un continuum cartographique entre réalisme et abstraction.

Mots clés : Cartographie, Géovisualisation, Représentation, Réalisme, Abstraction, Intermédiaire

Composition du jury
Mme Paule-Annick Davoine, Maître de conférences, HDR, Institut Polytechnique de Grenoble, Rapporteur
M. Christophe Hurter, Professeur, Ecole Nationale de l'Aviation Civile, Rapporteur
Mme Sara Irina Fabrikant, Professeur, Université de Zürich, Examinateur
M. Thomas Corpetti, Directeur de recherche, Université de Rennes 2, Examinateur
M. Laurent Jégou, Maître de conférences, Université Jean-Jaurès Toulouse, Examinateur
Mme Sidonie Christophe, Chargée de recherche, IGN, Encadrante
M. Sébastien Mustière, Ingénieur, HDR, IGN, Directeur de thèse

Offre de thèse

Le COGIT, en collaboration avec le laboratoire ThéMA, propose un sujet de thèse intitulé « Simulation de formes réalistes de développement résidentiel, de l’échelle du bâtiment à celle de l’ensemble d’une région urbaine. » », financée pour 3 ans par l’IGN à partir de l’automne 2015. Pour plus de renseignements voir la page des offres

Journées de la Recherche 2015

Les Journées de la Recherche auront lieu les jeudi 19 et vendredi 20 Mars 2015, à l'IGN à Saint-Mandé.

La session "cartographie et géomatique" sera, cette année, consacrée aux recherches du COGIT liées à la cartographie et aux données historiques dont voici le programme :

  • -Session orale 1 (14h00-15h10)
    • S. Mustière. Faits marquants du COGIT en 2014
    • S. Christophe. Projet ANR Mapstyle - Rendus stylisés en cartographie
    • J. Ory. Comment les utilisateurs reconnaissent un style topographique ?
    • A. Maudet. Interactions multi-niveaux dans un modèle de généralisation
    • Introduction des posters
  • - Session posters (15h10-15h45)
    • S.Ivanovic. Mise à jour de référentiel géographique par fusion multi- source de données collaboratives
    • C. Remy. L'information Géographique Volontaire : quels usages pour l'amélioration des services essentiels dans les quartiers défavorisés des villes des Suds ?
    • M. Dumont Généralisation de niveaux intermédiaires dans une pyramide d'échelles
    • A. Feliachi Intégration et visualisation de données thématiques sur un référentiel topographique de support
  • -Session orale 2 (15h45-17h00)
    • L. Moncla Réconstruction d'itinéraires à partir de textes
    • C. Dominguès, S. Gomez. Projet ADEME CartASUR, Cartographie des Ambiances Sonores Urbaines
    • J. Perret. Projet GeoHistoricalData - Saisie de données géographiques historiques
    • B. Costes. Un modèle de graphe agrégé pour étudier les transformations d'un réseau. Application au réseau des rues de Paris au XIXème siècle.

Soutenance de thèse - Kusay Jaara

- La soutenance de thèse en informatique option Sciences et Technologies de l'Information Géographique de Kusay Jaara intitulée :

Prise en compte des dépendances entre données thématiques utilisateur et données topographiques lors d'un changement de niveau de détail

effectuée sous la direction d'Anne Ruas, encadrée par Cécile Duchêne aura lieu le mardi 10 mars 2015 à 14h00 en amphithéâtre Picard à l?ENSG à Champs sur Marne. Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

Résumé De plus en plus d’utilisateurs saisissent leurs propres données géographiques, que nous appelons données thématiques, en se basant sur des données topographiques vectorielles existantes prises comme référence. Les données thématiques font alors sens par leur position relative par rapport aux données de référence.
Il peut être nécessaire par la suite de remplacer les données de référence par d’autres. L’objectif de la thèse est de définir une méthodologie pour adapter les données thématiques lorsque les données de référence sont modifiées pour que les positions relatives restent cohérentes. Nous proposons de décrire la position des données thématiques par leurs relations spatiales avec les données de référence, et de les recaler par une méthode multicritères pour respecter au mieux ces relations.
Nous nous concentrons sur le cas de données thématiques ponctuelles sur réseau, et mettons en œuvre notre méthode sur un cas réel fourni par un service de l’Etat gestionnaire de réseau routier.

Composition du jury
M. Alain Bouju, Maître de conférences, HDR, Université de La Rochelle……..Rapporteur
M. Thomas Devogele, Professeur, Université de Tours……………………………….Examinateur
Mme Cécile Duchêne, chargée de recherche, IGN………………………………………Encadrante
M. Michel Mainguenaud, Professeur, INSA de Rouen…………………………………Examinateur
Mme Anne Ruas, directrice de recherche, IFSTTAR…………………………………….Directrice
M. Eric Saux, Maître de Conférences, HDR…………………………………………………Rapporteur

Soutenance de thèse - Firas Bessadok

- La soutenance de thèse en informatique option Sciences et Technologies de l'Information Géographique de Firas Bessadok intitulée :

Modèle pour l’évaluation et l’amélioration de la lisibilité d’une carte géographique.

effectuée sous la direction d'Anne Ruas, encadrée par Catherine Dominguès aura lieu le vendredi 6 février 2015 à 10h00 en amphithéâtre Picard à l?ENSG à Champs sur Marne. Un plan d’accès est disponible ici : plan d'accès

Résumé Dans cette thèse, nous nous intéressons à la conception et à la visualisation de cartes géographiques personnalisées en passant par des étapes d’évaluation et d’amélioration automatiques de ces cartes.
Dans la plupart des outils cartographiques récents (comme le GeoPortail ou Google Maps) il est possible pour l’utilisateur de construire lui-même une carte adaptée à ses besoins à partir des couches de données pouvant provenir de sources hétérogènes. Cependant, la manipulation et l’édition de cartes par des utilisateurs non-experts peuvent engendrer des erreurs de représentation qui entravent la compréhension de cette carte par ses lecteurs.
Notre recherche concerne donc l’amélioration de la représentation de cartes créées par des utilisateurs non-experts. Etant donné que la lisibilité d’une carte passe par la visibilité des objets qui la composent, dans ce travail nous proposons un modèle qui évalue la visibilité de ces objets cartographiques en se fondant sur un système de cinq indicateurs de visibilité dont les valeurs varient entre 0 et 1. Ce modèle prévoit ensuite quatre méthodes de modification de la symbolisation des objets cartographiques, qui seront utilisées afin d’améliorer leur visibilité. Entre l’étape d’évaluation et celle de l’amélioration de la visibilité de ces objets, une phase d’analyse est mise en place dans le but de décider si une amélioration de la symbolisation des objets cartographiques est nécessaire, et si oui, choisir lesquelles parmi ces modifications pourront être réalisées.
Ce modèle prendra comme entrée une carte géographique sous la forme (1) d’un ensemble de couches composées chacune d’objets cartographiques, (2) et de la légende utilisée pour la symbolisation de ces objets cartographiques. Il donnera en sortie (1) un ensemble de fichiers xml qui contiennent les valeurs calculés des indicateurs de visibilité, (2) une carte finale avec une nouvelle symbolisation qui améliore la valeur des indicateurs de visibilité. Ce processus offre alors aux lecteurs une carte plus lisible.
Ce travail est ensuite conclu par deux tests qui valident (1) les hypothèses de base, (2) la correspondance effective entre les valeurs des indicateurs et le ressenti réel des lecteurs de cartes, et qui tentent (3) de dégager des seuils de visibilité qui seront utilisés dans le but de corriger et affiner ultérieurement les algorithmes écrits lors de cette thèse.

Composition du jury
Dr Paule-Annick Davoine, HDR, Université de Grenoble-LIG, rapporteure
Pr Thomas Devogele, professeur, Université de Tours-LI, rapporteur
Pr Gilles Gesquière, professeur, Université Lyon 2-LIRIS, examinateur
Pr Pierre Grussenmeyer, professeur, INSA de Strasbourg, examinateur
Dr Anne Ruas, HDR, IFSTTAR Marne-La-Vallée, directrice de thèse
Dr Catherine Dominguès, chargée de recherche, IGN–Laboratoire COGIT, encadrante

Stages COGIT 2015

Le COGIT propose des sujets de stage pour le printemps / été 2015. Les sujets commencent à apparaître sur la pages des stages

SAGEO 2014 (Spatial Analysis and GEOmatics) - Grenoble, France

La conférence internationale annuelle SAGEO (Spatial Analysis and GEOmatics), soutenu par le GDR MAGIS se déroulera à Grenoble, du 24 au 27 novembre 2014. Les présentations réalisées par des membres du COGIT :

  • - Jérémie Ory : "Caractérisation visuelle d'un style topographique"
  • - Ana-Maria Olteanu-Raimond : "Carte de Kohonen et classification ascendante hiérarchique pour l'analyse de données géohistoriques"
  • - Laurence Jolivet : "Analyses des préférences spatiales de la faune à partir de différentes sources de données géographiques."

La vectorisation collaborative des plans et cartes historiques

Programme du séminaire sur les données géo-historique :

  • - Mauricio Giraldo Arteaga, New-York Public Library Labs, présentera les approches et les outils développés par le NYPL-Labs pour la vectorisation collaborative des plans et cartes historiques de la ville de New-York.
  • - Julien Perret, COGIT/IGN présentera les grandes lignes du projet de vectorisation collaborative GeohistoricalData développé par l’EHESS en collaboration avec l’IGN, le CEA et la BNF ainsi que les formes de collaboration attendues avec la New-York Public Library.

Avec le soutien de la Fondation Maison des Sciences de l'Home (FMSH)

Journée Interopérabilité et Innovation (J2I)

pour la première édition de la Journée Interopérabilité et Innovation, co-organisée par le Forum Français de l’OGC, la Commission nationale de l’information géographique et spatiale de l’AFNOR et le Groupe de recherche MAGIS

Offre de thèse en cartographie

Dans le cadre du projet de recherche MapMuxing (voir résumé plus bas), qui vient juste d'être accepté par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), le laboratoire COGIT de l'IGN recrute un doctorant en cartographie/géomatique. Le sujet porte principalement sur la généralisation cartographique dans une pyramide de cartes à différentes échelles, le détail du sujet est disponible ici

Le projet doit démarrer à l'automne 2014, pour une durée de 3 ans et demi. Le début de la thèse aurait donc lieu idéalement en novembre 2014. Le dépôt des candidatures pourra se faire jusqu'au 10 septembre.

Profil recherché :
Nous recherchons des candidats titulaires d'un Master en géomatique avec des compétences de programmation informatique, ou des titulaires d'un Master en informatique avec un gout pour la cartographie ou l'algorithmie géométrique.

Candidature :
voir le détail des démarches pour une candidature sur le site du COGIT

Contact : Guillaume Touya, guillaume (.) touya (@) ign (.) fr

Prix de l'Université du Conseil général du Val-de-Marne

Jean-François GIRRES, lauréat du Prix de l'Université 2013-2014, pour sa thèse de doctorat de l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) et l'université Paris-Est en sciences et technologie de l'information géographique : Modèle d'estimation de l'imprécision des mesures géométriques de données géographiques.

PAAMS'14

Une démonstration de CartAGen intitulée "Multi-Agent Multi-Level Cartographic Generalisation in CartAGen" sera réalisée par Adrien Maudet à PAAMS'14, Salamanca, 4th-6th June, 2014

Soutenance de thèse - Laurence Jolivet

- Laurence Jolivet doctorante au laboratoire COGIT, équipe du Service de la Recherche en Sciences de l'Information Géographiques de l'IGN, a le plaisir de vous convier à sa soutenance de thèse en Géographie de l'Université Paris 1 intitulée : « Modélisation des déplacements d'animaux dans l'espace géographique - analyse et simulation ».

La soutenance aura lieu le 20 mai 2014 à 14h00 à l'École Nationale des Sciences Géographiques, en amphithéâtre Picard (6 avenue Blaise Pascal, Champs-sur-Marne, 77455 Marne la Vallée, RER A arrêt Noisy-Champs).

Résumé Une des préoccupations de la société est de trouver un compromis entre le développement des territoires et la protection de la faune sauvage. La prise en compte des déplacements des animaux lors de projets d'aménagement nécessite de connaître les comportements des différentes espèces et de définir ce qui a une influence sur leur localisation et sur la sélection de leur lieu de vie. Notre objectif est de pouvoir représenter les déplacements d'animaux dans un espace géographique précisément décrit afin de simuler et d'évaluer les conséquences des aménagements. Nous avons commencé par analyser l'influence des éléments du paysage sur les déplacements à partir de localisations connues d'animaux (traces GPS) et de données de description de l'espace (BD TOPO®). Nous avons pu confirmer le rôle de certains caractères de l'espace selon les cas d'étude correspondent à des milieux différents et à trois espèces : renard, chevreuil et cerf. À l'aide des connaissances extraites par les analyses et de la littérature, nous avons défini et implémenté un modèle de simulation de déplacements d'animaux. Les trajectoires sont construites par une approche agent reprenant le comportement spatial selon l?espèce et l'influence des éléments du paysage favorables ou faisant obstacle. Nous effectuons une analyse critique de notre modèle puis nous proposons des pistes d'enrichissement à l'aide de la comparaison avec les observations. Des scénarios d'aménagement sont ensuite testés dans le but de mettre en évidence leur impact et leur efficacité.

Composition du jury
Jean-Christophe Foltête, Professeur, Université de Franche-Comté, Rapporteur
Didier Josselin, Directeur de recherche, CNRS UMR ESPACE Avignon, Rapporteur
Philippe Clergeau, Professeur du MNHN, UMR 5173 Muséum Paris, Examinateur
Danielle Marceau, Professeur, Université de Calgary, Examinatrice
Sonia Saïd, Ingénieur ONCFS, CNERA Cervidés-Sanglier, Examinatrice
Marianne Cohen, Maître de conférences, Université Paris Diderot, Directrice
Anne Ruas, IPEF, IFSTTAR Marne-la-Vallée, Directrice

Rencontres Décryptagéo 2014

  • - Charlotte Hoarau : "Comment naviguer entre photoréalisme et abstraction topographique en covisualisant des cartes et des orthoimages ?"
  • - Sidonie Christophe : "Comment allons-nous interagir avec la carte et les données d'ici quelques années ?"

dans la session Visualisation de données : quand la carte se réinvente lors des Rencontres Décryptagéo 2014 des 8, 9 et 10 Avril 2014.

Soutenance de thèse - Mickaël Brasebin

- La soutenance de thèse en informatique option Sciences et Technologies de l?Information Géographique de Mickaël Brasebin intitulée :

Les données géographiques 3D pour simuler l'impact
de la réglementation urbaine sur la morphologie du bâti

effectuée sous la co-direction de Sébastien Mustière et Christiane Weber, encadrée par Julien Perret aura lieu le mercredi 2 avril 2014 à 13h30 en amphithéâtre Picard à l?ENSG à Champs sur Marne. Plus d?informations dans cette invitation.

Résumé Les données géographiques 3D sont de plus en plus courantes et modélisent de manières variées le territoire. Elles sont souvent utilisées pour mieux comprendre la ville et ses phénomènes sous-jacents en intégrant de nombreuses informations (environnementales, économiques, etc.) pour l'appui à l'aménagement du territoire. À l'échelle locale, le plan local d'urbanisme (PLU) décrit les connaissances régulant le développement urbain, incluant des contraintes tri-dimensionnelles (par exemple : hauteur maximale d'un bâtiment ou surface de plancher) que doivent respecter les nouveaux bâtiments. Ces contraintes sont rédigées dans un format textuel, difficile de compréhension pour le non-initié et dont l'interprétation sur un territoire donné est complexe.
L'objectif de cette thèse est de montrer comment les données géographiques 3D permettent d'exploiter les règlements locaux d'urbanisme à travers deux usages : la vérification de règles d'urbanisme et la proposition de configurations bâties. Notre méthodologie s'appuie sur une modélisation de l'espace urbain, représentant les objets pertinents mentionnés dans les règlements, support d'une formalisation des règles avec le langage OCL. La proposition de configurations bâties est réalisée grâce à une méthode d'optimisation basée sur un recuit simulé trans-dimensionnel et une technique de vérification du respect des règles.

Composition du jury
Pr. Luc Adolphe, Laboratoire LMCD, INSA Toulouse, Rapporteur
Pr. Rolland Billen, Unité de Géomatique de l'Université de Liège, Rapporteur
Pr. Golay François, LASIG, EPFL Lausanne, Examinateur
Pr. Thierry Joliveau, UMR CNRS 5600, EVS ISTHME, Examinateur
Dr. Christiane Weber, UMR CNRS 7362, Université de Strasbourg, Directrice de thèse
Dr. Sébastien Mustière, Laboratoire COGIT, IGN, Directeur de thèse
Dr. Julien Perret, Laboratoire COGIT, IGN, Encadrant

Journées de la Recherche 2014

Les Journées de la Recherche auront lieu les jeudi 20 et vendredi 21 Mars 2014, à l'IGN à Saint-Mandé.

So Data! 2014

La journée So Data! ou Comment les données de l'Open Science font évoluer les pratiques en sciences ? se déroulera le vendredi 14 Mars, à l'IGN à Saint Mandé. Cette journée est organisée par l'IGN, le COGIT (Julien Perret), l'Institut des Systèmes Complexes (ISC) et le CNRS.

Soutenance d'HDR - Sébastien Mustière

- Sébastien Mustière soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur le thème de l'intégration de données géographiques, le 14 mars 2014, à 14h, à l'ENSG, en amphi Picard.

Résumé Les données géographiques sont tous les jours plus nombreuses et plus accessibles, du fait de l'amélioration des techniques informatiques de gestion et diffusion de données, de la démocratisation des capteurs, et des transformations politiques et sociétales. Nous disposons donc d'une multitude de données reflétant divers points de vue sur un même espace géographique, données qui se différencient par leur niveau de détail, leur contenu thématique, leur choix d'organisation ou leur qualité. Cela n'est pas nouveau, cartes à différentes échelles, portant sur différentes thématiques et de différentes qualités ont toujours existé. Mais l'évolution de la forme de ces données, de l'image de la carte aux données structurées d'une base de données, rend maintenant possible leur combinaison plus fine qu'une simple superposition visuelle. Cette diversité des données est avant tout un atout considérable pour les utilisateurs et producteurs de données géographiques. Encore faut-il que l'hétérogénéité des données ne soit pas un obstacle trop fort à leur analyse conjointe. Pour cela, des techniques d'intégration de données sont nécessaires. Nous entendons ici l'intégration comme l'identification et le traitement des similitudes et des différences entre deux jeux de données, les similitudes étant les points d'accroche permettant d'assembler les données, les différences étant ce qui fait autant la richesse que la difficulté de l'intégration. Dans cette synthèse de travaux de recherche, nous revenons sur plusieurs travaux réalisés ou encadrés autour de la question de l'intégration de données géographiques. Les premiers visent à appréhender finement la sémantique des données à travers la formalisation de leurs spécifications. D'autres visent à définir des mécanismes d'appariement de données, mécanismes nécessitant des outils d'analyse spatiale fins, ainsi que des outils de prise de décision multicritères. Et certains, enfin, se concentrent sur la détection des incohérences entre représentations.

Composition du jury
Bénédicte Bucher, examinateur (IGN)
Anne Doucet, rapporteur (université de Paris VI)
Mauro Gaio, examinateur (Université de Pau et des Pays de l'Adour)
Hervé Martin, rapporteur (université de Grenoble)
Claude Monteil, rapporteur (INP/ENSAT)
Anne Ruas, examinateur (IFSTTAR)
Eric Saux, examinateur (Ecole Navale)

Thèse COGIT 2014

L'IGN propose un financement de thèse pour la rentrée 2014 au laboratoire COGIT. Les dossiers de candidatures indiquant clairement le sujet choisi et composés d'une lettre de motivation, d'un cv, de relevés de notes, et de lettres de recommandation éventuelles sont à envoyer à sref@ign.fr ainsi qu'au contact indiqué ci-dessous au plus tard le 30 avril 2014. Les entretiens auront lieu en mai et la commission d'attribution des financements aura lieu mi-juin.

  • - Mise à jour de référentiel géographique par fusion multi-source de données collaboratives (Sujet détaillé),
    Contact :
    Ana-Maria (.) Raimond (@) ign (.) fr ,
    sref (@) ign (.) fr

Stages COGIT 2014

Le COGIT propose des sujets de stage pour l'été 2014. Les sujets commencent à apparaître sur la pages des stages

Cartocon 2014

COGIT Members will be at Cartocon 2014 in Olomouc, Czech Republic (24-26 Feb.) :

  • - Francis Dhee : The Colour-blind and Cartography: the difficulty of accessing information
  • - Sidonie Christophe : Current Issues about Perception and Cognition in Map Design processes

Cloture du projet GéoPeuple 2013

Mardi 12 novembre 2013 s'est tenu le séminaire de clôture du projet GéoPeuple, subventionné par l'Agence Nationale de la Recherche, coordonné par le laboratoire COGIT de l'IGN, et réalisé en partenariat avec le laboratoire de démographie historique (LaDéHis) de l'EHESS, le laboratoire d'informatique de l'université Paris 6 (LIP6), et l'IFSTTAR. Ce projet visait à étudier les évolutions conjointes du territoire des points de vue démographique, administratif et topographique. Les travaux ont porté sur la structuration, la constitution et l'analyse des données, issues de cartes Cassini, de cartes d'Etat-Major et du RGE pour ce qui concerne les aspects topographiques. Ce projet prend place dans un accord de collaboration plus large entre l'IGN et l'EHESS, concrétisé par ailleurs pour ce qui concerne la recherche dans deux thèses co-dirigées en cours. Plus d'info sur le site GeoPeuple

Prix de Thèse MAGIS 2013

Jean-François Girres recompensé pour son travail sur un modèle d'estimation de l'imprécision des mesures géométriques de données géographiques. Application aux mesures de longueur et de surface. Thèse soutenue le 04 Décembre 2012

SAGEO 2013 (Spatial Analysis and GEOmatics) - Brest, France

Le colloque SAGEO 2013, soutenu par le GDR MAGIS s'est tenu du 23 au 26 septembre 2013 à Brest (Institut Universitaire Européen de la Mer).

Les actes sont téléchargeables ici.
Les présentations réalisées par des membres du COGIT :

  • - Appariement hiérarchique de réseaux hydrographiques imparfaits par Benoit Costes
  • - Proposition d'une méthode de génération de matrices de flux temporelles issues de l'activité de teléphones mobiles par Ana-Maria Olteanu-Raimond
  • - Une méthode de construction de données spatio-temporelles appliquée aux rues anciennes de Paris. par Bertrand Dumenieu

Ateliers :

ICC 2013 - Dresde, Allemagne

Des membres du COGIT seront à la 26ème Conférence Cartographique Internationale (ICC) du 26 au 30 août à Dresde (Allemagne). Voici la liste de nos articles et posters :

--
-
IGN Web Site